Les images sont réduites en définition et en couleurs (256 teintes).
Réalisees avec Imagix 3D, Xpaint à IMAC.
Tous droits reservés - Copyright






Déclaration universelle des droits de l'homme

Article premier :

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.
Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.





Réalisation pour une exposition collective à Paris en 1989
pour la commémoration du Bicentenaire et de déclaration des Droits de l'Homme .




Fête du Bicentenaire à Paris ( 1989 )




Veni "au Bicentenaire"
Vidi "le Bicentenaire"
Vici "les anti-bicentenaires"





Déesse de la Démocratie
民主女神
Goddess of Democracy

( Bicentenaire - Paris 1989 )





Albert Camus "Je me révolte donc je suis" . 我反抗,故我在 .



Colombe de la Paix.






Droit de l'Homme.



- Remarque 1 :

Le Droit de l'Homme est représenté littérairement par des articles qui véhiculent ses valeurs : Déclaration des Drots de l'Homme et du Citoyen ( Révolution Française 1789), Déclaration Universalle de Droit de l'Homme ( ONU 1948 ).
Mais, il n'existe pas au monde, un seul pays où les valeurs de Droit de l'Homme sont appliquées à 100%. Il n'y a pas de conviction, de volonté pour bien l'appliquer.
Il y a aussi le problème de lecture, d'interprétation et de compréhension des articles.
Donc ceci implique dans la pratique : le Droit de l'Homme Réel.
L'universalité de la valeur du Droit de l'Homme provient du fait que celui-ci est un concept, c'est le texte qui engendre l'universalité.
Donc ceci implique dans la pensée : le Droit de l'Homme Universel.

Tous les Droits de l'Homme réels doivent tendre asymptotiquement vers le Droit de l'Homme universel.

De nos jours, que signifie une forme d'évangélisation, une forme de mission civilisatrice au nom de valeurs humanistes universelles ?
Le Président de la République Française a dit : " Je ne pense pas que l'on puisse faire progresser les droits de l'homme par l'humiliation ... C'est un choix de conviction " . D'autre part il a dit aussi : " Chacun a le droit d'avoir un regard sur la meilleure façon de défendre les droits de l'Homme " .

Comment collaborer avec les chinois pour améliorer et protéger le Droit de l'Homme en Chine, sans passer par les cases sanctionner, stigmatiser, diaboliser et haïr ? ? ?


- Remarque 2 :

Article suivant est écrit à Paris, avant le JO de Beijing 2008. Puis complété après le JO.

La théorie philosophique de Droit de l'Homme est universelle .
L'application pratique de Droit de l'Homme à un pays dépend de son histoire, de sa civilisation, de sa culture, de sa société, de ses habitants, etc... Ainsi le Droit de l'Homme d'un pays est différent d'un pays à un autre. Par exempple, le Droit de l'Homme en France est différent de celui des Etats-Unis, de celui de la Chine, de celui du Madagascar, etc ... En Chine aussi il y a de Droit de l'Homme, n'en déplaise aux négationnistes et aux gens de l'extrème droite . Le problèmes est que vu depuis Paris , la Chine a moins de Droit de l'Homme que la France, ce qui est vrai .

1°- Soit, la Chine a moins de Droit de l'Homme que la France. Mais pourquoi, au lieu de travailler avec la Chine pour faire du " progrés en Droit de l'Homme " en Chine ; on préfère saboter et boycotter le J O de Pékin ? on préfère haïr et diaboliser la Chine ? on cherche à démanteler la Chine en aidant les séparatistes ? On veut condamner et sanctionnner la Chine . etc...

2°- Au nom du l'Esprit Cartésien, est-ce-que c'est logique de demander à un pays de 1 milliards d'habitants et qui n'a que une vingtaines d'années d'expérience de Droit de l'Homme d'avoir exactement le même Droit de l'Homme qu'un pays de 60 millionns d'habitants et qui a vécu depuis 200 ans le Droit de l'Homme ?
Rappel : La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de la révolution française date de 1789 et la déclaration universelle des droits de l'Homme des Nations Unies date 1948.

Le Droit de l'Homme implique aussi le droit à la différence, le droit de progresser à sa manière, même lentement mais sûrement .

3°- Des points de vue pour analyser le problème de Droit de l'Homme :
- Physique :
La théorie philosophique de Droit de l'Homme, c'est comme la formulation théorique d'une loi scientifique, obtenue par une étude, une analyse de la théorie scientifique.
L'application pratique de Droit de l'Homme, c'est comme la fomulation empirique d'une loi scientifique, elle tient compte de la réalité, de la faisabilité, de l'expérimentation.
- Mathématique :
La théorie philosophique de Droit de l'Homme, c'est comme l'asymptote en mathématique.
L'application pratique de Droit de l'Homme, c'est comme la fonction qui tend vers l'asymptote quand le temps tend vers l'infini.
Le Droit de l'Homme doit s'améliorer, aller vers l'idéal, vers l'universel.
- Homme, un bipéde qui avance avec ses 2 pieds :
La théorie philosophique de Droit de l'Homme, c'est comme le pied droit pour avancer.
L'application pratique de Droit de l'Homme, c'est comme le pied gauche pour avancer.
Le progrés de Droit de l'Homme avance comme un bipéde.
- Taoisme :
La théorie philosophique de Droit de l'Homme, c'est le Yin .
L'application pratique de Droit de l'Homme, c'est le Yang.
L'ensemble définit le Droit de l'Homme.

4°- Améliorer et protéger les droits de l'Homme.


- Remarque 3 : Est-ce-qu'il existe un ensemble de paramétres pour savoir et mesurer l'application de Droit de l'Homme dans un pays ?


- Remarque 4 : Le Droit de l'Homme ne se mesure pas uniquement par la Liberté d'Expression.





Source Wikipedia.

" Les droits de l'homme sont un concept selon lequel tout être humain possède des droits universels, inaliénables, quel que soit le droit positif en vigueur ou les autres facteurs locaux tels que l'ethnie, la nationalité, l'orientation sexuelle ou la religion.

Selon cette philosophie — combattue ou éclipsée aux XIXe siècle, XXe siècle et XXIe siècle par d’autres doctrines —, l’homme, en tant que tel, et indépendamment de sa condition sociale, a des droits « inhérents à sa personne, inaliénables et sacrés », et donc opposables en toutes circonstances à la société et au pouvoir. Ainsi le concept de droits de l’homme est-il par définition universaliste et égalitaire, incompatible avec les systèmes et les régimes fondés sur la supériorité ou la « vocation historique » d’une caste, d’une race, d’un peuple, d’une classe ou d’un quelconque groupe social ; incompatible tout autant avec l’idée que la construction d’une société meilleure justifie l’élimination ou l’oppression de ceux qui sont censés faire obstacle à cette édification. " .





Site résumé de mes travaux et idées . ( diaporama-04 )